• Arthur Baudon Vernet

D'où tu parles ?

blue, plus chaud que bleu, couture entre ciel et mer

yellow sourit à la vie, jaune reste impassible

dark est beaucoup plus noir que sombre

white scintille , blanc reste mat

red est vibrant , le rouge s'envole

light est lumineux, clair un ton de l'obscur

purple un soupir, violet une flèche

balck est sec, noir nous enveloppe dans son obscurité

orange sonne l'amertume sucrée, orange reste une couleur

grey est presque pluvieux contrairement à gris qui reste sec

on ne voit pas le même monde avec une autre langue

qui nous fournit une autre grille de lecture

une autre interprétation de la réalité

plus on en a, mieux peut-on peut-être restituer

sa texture, son parfum, sa couleur,

sa température , son apparence.


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comment croire qu’un nouveau né porte en lui un quelconque péché, à peine son premier souffle exprimé? Ce que l’on sait, c’est qu’a peine nait, il mourra un jour. La vie contient la mort. La graine tr

La réalité existe . Sans moi, elle demeurera. Cependant mon regard porté sur elle varie en fonction de mon état intérieur. Joyeux, je vais voir le monde coloré. Triste, je le vois gris. Stressé, je le

Un décalage entre ses yeux souriants où l’on voit ses larmes prêtent à jaillir d’émotions et sa voix qui semble hésiter avant de produire le son du mot qu’il a finalement trouvé, pour tenir des propos