top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

La fenêtre est ouverte.

La supernova.

Le trou noir.

Ingérer l’énergie de la matière

la détruire en l’absorbant

pour la restituer sous forme de lumière

comme une supernova qui n’existe plus

depuis bien longtemps, mais dont les rayons

nous parviennent encore pour nous nourrir.

Se nourrir pour se développer

nourri par sa terre, sa famille, son milieu

y rester ou s’en émanciper

sortir de sa chrysalide pour devenir papillon

et mourir car ses ailes sont

trop fragiles pour voler longtemps.

N’est-ce pas le rôle des artistes, philosophes,

autres penseurs d’assurer une transmission de vitalité

augmentée par la succession des générations.

Une énergie qui dépasse largement

celles de nos propres cellules.

Cette vie ne se réduit pas à une équation

mais toujours à une transmutation, une hybridation.

Aller vers quelque part ne sachant

pas vraiment d'où l'on vient

ni exactement où l'on va.

C’est le mouvement lui-même qui est sens,

plus il est nourrit, plus il en a.


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Un vent de liberté.

Donner, donner, tout donner sans compter, sans se soucier d’un éventuel retour, sans envisager, sans espérer un gain. Crier sa joie jusqu’à taire cette petite voix qui peut surgir à tout moment comme

Chacun sa place.

Il y a l’artiste qui ne laisse aucune place au regardeur. Son regard sur le monde est le sien et il l’impose. Il existe d’autres artistes qui laissent une place à ce regardeur, attendant avec impatien

Voyage dans le temps du réel.

La pensée nous embarque dans un voyage spatiotemporel vers un futur qui n’est pas encore là, (sinon ce serait un présent), et jamais conforme à notre projection, ou dans un passé que l’on corrige san

bottom of page