top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

La météo intérieure

C’est fou !

Passer d’un état d’esprit

envahit par l’angoisse, la peur,

l’impuissance, les « à quoi a bon »

à un nuage de confiance, un ciel d’ouverture.

Non pas, des certitudes

simplement effleurer un axe,

celui de la quille du bateau qui tient le mat droit.

Plonger les mains dans la terre pour toucher les racines

de l’arbre qui l’élève dans les airs.

Certes l’un pourra tomber, l’autre chavirer.

Mais, jamais à reculons, toujours en avançant.

Le ciel gris devient bleu,

le tourment de noirceur

des nuages devient blanc éclairant

comme la lumière du soleil après l’orage.

Qu’est ce qui a changé vraiment ?

Une information va dans mon sens plutôt que contre.

Un contact professionnel

dépasse le cadre de l’intérêt immédiat

Un échange aboutit à un partage de vision inattendu.

Des évènements extérieurs comme autant de signes

qui mis bout à bout produisent un sourire à la vie qui vit.

La météo a changé, probablement deux ailes de papillons

ont battus l’air dans un l’autre hémisphère pour traverser

la planète et nous rappeler que nous ne sommes

pas que des chenilles puisqu'entre

congénères on se comprend.


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La cause et l’effet

On analyse le succès comme on regarde la construction rationnelle d’un mur. Comme si chaque brique avait été posé avec une précision calculée pour dévoiler la beauté du mur achevé. Ou bien dans le cas

Le temps qui passe

Densifier l’éphémère ne signifie pas le remplir d’agitation jusqu’à ne plus pouvoir respirer, mais plutôt intensifier l’attention qu’on lui porte sans vouloir en prendre quelque chose, sans redouter s

Le contenu et le contenant

Un déménagement heureusement prend un certain temps. Ce temps permet de prendre conscience de la quantité d’objets inutilement accumulés de la beauté oubliée de certains, des souvenirs toujours vivace

Comments


bottom of page