• Arthur Baudon Vernet

La pêche à la ligne ou le filet ?

Dernière mise à jour : 30 mai

A la ligne j’ai choisi

la taille de mon hameçon,

la résistance du fil,

la profondeur de la ligne,

la nature de l’appât

en fonction de mon objectif de prise.

C’est une façon de voir la pêche.

Au filet,

je vais déployer mon piège

sur une espace défini

en y attrapant tout ce qui s’y trouve.

C’est l’un ou l’autre,

les deux ne sont pas possible simultanément.

Il y a le pécheur à la ligne et celui au filet, deux écoles.

Une prise bien définie

et je passe à côté de toutes les espèces présentes,

Ou bien tout est pris

sans distinction dans le même espace.

L’attention, c’est un peu pareil,

je peux me concentrer sur un sujet précis

et ne pas voir ce qui l’entoure.

Je peux aussi être en disponibilité

pour recevoir tout ce qui s’offre à moi.

Puis apporter une réflexion

pour filtrer et hiérarchiser

afin de rendre digestible

cette abondance .

Et pourquoi pas alterner ?


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

On ne se protège pas en se mettant à l’ombre de son ombre. Il faudrait pouvoir se regarder bien droit devant la glace scrutant la plus petite ride, comme la grosse, prenant en compte la taille et le v

Celui qui compose grave des mots dans le marbre du temps : les notes de musiques. Comme autant de cailloux blancs pour montrer le chemin autrement invisible. L’un a vu se dérouler dans son imaginaire

Le futur n’est jamais là, toujours en retard. Le présent est là tout le temps, maintenant. Son avenir est dans le passé, mais où est celui du passé ? Dans l’histoire ? Dans l’Histoire ? Cette conventi