• Arthur Baudon Vernet

La Poubelle du Louvre

Il ne suffit pas d’être.

Être ne suffit pas.

La posture seule, n’est rien.

Le fait de pouvoir transformer quelque chose

en autre chose est un début du mouvement.

Cette capacité de métamorphoser peut devenir art,

mais aussi une exhibition ou un commerce

quand il ne s'agit seulement d’être.

Si le non-être apparait,

alors l'art devient un possible.

Une fois inaccomplie,

l'œuvre vivra sa propre vie.

L'œil qui la regardera le dira.

Au fond d’une Poubelle ou au Louvre,

finalement tout dépend

autant du regardant que de l’artiste

les deux savent qui est qui.

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L’écriture rend intense les 24 heures que nous avons tous, riches, pauvres, malades, en bonne santé, vieux, jeunes, hommes, femmes, nous disposons tous de 24 h par jour. L’écriture permet de vivre pl

On anticipe toujours en excès positif ou négatif un avenir qui n’adviendra finalement jamais comme on l’avait imaginé, si c’est le cas, c’est probablement qu’on on déjà mort.

Tant que tu ne le sauras pas toi-même, ce sont les autres qui le diront à ta place.