• Arthur Baudon Vernet

la vie vécu.

N’est-ce pas le rôle des artistes,

philosophes, autres penseurs d’assurer

une transmission de vitalité augmentée par la succession d'expériences ?

Une énergie qui dépasse largement la simple somme de nos propres cellules.

Cette vie ne se réduit pas à une équation,

mais toujours à une transmutation, une hybridation.

Aller vers quelque part ne sachant pas vraiment, ni d’où l'on vient ni ou l'on va.

C’est le mouvement lui-même qui a de l’intérêt encore faut-il l’observer puis le penser

En avoir conscience, donc.


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L’écriture rend intense les 24 heures que nous avons tous, riches, pauvres, malades, en bonne santé, vieux, jeunes, hommes, femmes, nous disposons tous de 24 h par jour. L’écriture permet de vivre pl

On anticipe toujours en excès positif ou négatif un avenir qui n’adviendra finalement jamais comme on l’avait imaginé, si c’est le cas, c’est probablement qu’on on déjà mort.

Tant que tu ne le sauras pas toi-même, ce sont les autres qui le diront à ta place.