• Arthur Baudon Vernet

Le coup de téléphone.

Dernière mise à jour : 9 nov. 2020

(apprécié par la Fondation Gandur)

Pourquoi touché immédiatement ?

Même si on sait qu’il va arriver ce coup de téléphone avec le nom qui s’affiche, on sait pourquoi il appelle, c’est le matin.

Quand ça arrive l’instant est gelé. La connexion à trois est rompu.

Celui qui annonce la nouvelle, il est vivant lui.

Il me parle à moi qui suis vivant aussi, mais il me parle de quelqu’un qui vient de mourir, qui n’est plus vivant lui.

Pourtant on le savait, il était malade, très malade.

C’est peut-être ce déséquilibre,

A trois vivants, ça tenait debout, trois pieds, mais à deux c’est devenu bancal, cette perte d’appui provoque un vertige

le vide laissé par celui qui n’est plus là.



9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L’astronaute est en mission pour changer des boulons sur un satellite défectueux. Il va s’entrainer des années après avoir été sélectionné parmi 1 000, 10 000 autres ? Avoir travaillé avec une équipe

Etre en apesanteur. Ne plus avoir, seulement être. Etre débarrasser de l’indispensable et du nécessaire. Vivre dans le non nécessaire et le non indispensable. Etre aspirer par un grand tout plus grand

On voit les souvenirs avec ses yeux d’aujourd’hui, pas ceux d’hier. Il y a un problème temporel. Si c’était un souvenir, on devrait être capable de le voir avec nos yeux de l’époque, mais cette vison