top of page
  • Arthur Baudon Vernet

Le courant épigénétique.

C'est une rivière que l’on voit d’eau claire

car elle nous montre sa clarté,

cependant si son cours avait été différent,

elle nous aurait peut- être montré une coulée d’or.

Ses molécules d’or aurait inondé son tracé,

mais là , seules ses molécules d’eau nous sont révélées..

ça c’est joué à un rocher disposé

sur son parcours qu’elle a dû contourner,

à ses rives parfois trop proches

la rendant étriquée,

à une pente trop faible qui l’a transformé

un temps en marécage,

à cet abrupt trop vertical qui l’a précipité en cascade

Ca c’est joué à cette accumulation

de beaucoup et de rien pour que son eau

s’exprime plutôt que son or, c’est ainsi.

Tous les gènes sont là,

mais certains s’expriment et d’autres

se taisent en fonction

de ce que nous vivons

et ce que nous vivons dépend de nous, mais pas que ….

Cependant intrinsèquement,

nous avons plus besoin d'eau que d'or, non ?


14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Il y a une urgence et un impératif à vivre, qui entrainent parfois une confusion entre exister et vivre. Pour exister nous devons satisfaire nos besoins quotidiens de boissons, nourritures, sommeil,

Au début, la certitude peu intéressée à l'idée d' écouter le doute préféra se livrer à lui. Très sure d’elle, elle se raconta au doute, lui toujours intéressé par un autre point de vue, posa moultes

Un modèle, la certitude est un modèle clos. Elle empêche de voir au-delà et à coté, comme dans un train sur des rails, même si le paysage parait parfois joli, la destination est garantie à la minute p

bottom of page