top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Le péché originel.

Comment croire qu’un nouveau né porte en lui un quelconque péché, a peine son premier souffle exprimé?

Ce que l’on sait, c’est qu’a peine nait, il mourra un jour.

La vie contient la mort. La graine transformée en plante mourra aussi un jour.

Le moindre « vivant » quelque soit sa forme mourra.

La reproduction de millions de cellules quotidiennement finit par faire des erreurs dans son processus entrainant des emballements ou des appauvrissements. Toute vie contient la mort.

Ne serait ce pas ça le péché originel, une illustration du mortel constitutif de la vie ?



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le poète qui se prenait pour un astronaute

L’astronaute est en mission pour changer des boulons sur un satellite défectueux. Il va s’entrainer des années après avoir été sélectionné parmi 1 000, 10 000 autres ? Avoir travaillé avec une équipe

L’absence de poids

Etre en apesanteur. Ne plus avoir, seulement être. Etre débarrasser de l’indispensable et du nécessaire. Vivre dans le non nécessaire et le non indispensable. Etre aspirer par un grand tout plus grand

Le réveil du fossile.

On voit les souvenirs avec ses yeux d’aujourd’hui, pas ceux d’hier. Il y a un problème temporel. Si c’était un souvenir, on devrait être capable de le voir avec nos yeux de l’époque, mais cette vison

Comments


bottom of page