• Arthur Baudon Vernet

Le pas japonais.

La totale ignorance ne permet pas de voir la sienne.

J’ignore que j’ignore.

Parvenir à une petite connaissance

est un déjà un grand pas.

Il implique un changement d’état.

De vapeur au liquide, du solide au liquide,

voire du solide à la vapeur directement

en un claquement de doigt.

Tout dépend des connaissances et de soi.

Il ne s’agit pas tant d’accumuler les connaissances

comme on accumule des timbres,

des objets et même des livres dans sa bibliothèque,

mais d’arriver à déployer sa curiosité

comme le paon déploie

ses longues plumes étendues quand il fait la roue.

Des connaissances circulaires

avec un œil à chaque plume qui permettent

de tisser des liens entre des choses

qui n’en ont à priori pas.

Un peu comme ces pas japonais sur l’eau.

Ils sont des pierres éparses et c’est votre mouvement

qui les relie entre elles de façon éphémère.

Ce petit saut à chaque fois nécessaire

pour passer d’une pierre à l’autre, ce risque,

puisque les deux pieds sont un instant

en suspend est aussi mouvement.

En le jouant, hésitant au début puis à votre rythme,

ce pas dansant va vous permettre de passer

de l’autre côté de la rive ou peut d’être du miroir ,

tout dépend de la nature de ce que vous aurez à franchir.

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comment croire qu’un nouveau né porte en lui un quelconque péché, à peine son premier souffle exprimé? Ce que l’on sait, c’est qu’a peine nait, il mourra un jour. La vie contient la mort. La graine tr

La réalité existe . Sans moi, elle demeurera. Cependant mon regard porté sur elle varie en fonction de mon état intérieur. Joyeux, je vais voir le monde coloré. Triste, je le vois gris. Stressé, je le

Un décalage entre ses yeux souriants où l’on voit ses larmes prêtent à jaillir d’émotions et sa voix qui semble hésiter avant de produire le son du mot qu’il a finalement trouvé, pour tenir des propos