top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Le poids des mots.

C’est curieux comme les silences

peuvent être plus lourds que les mots dits.

Les mots s’envolent, nous cognent à l’oreille,

nous pincent les joues pour nous faire sourire,

nous tirent des larmes quand ils sont tristes,

nous assaillent comme des moustiques

quand la voix qui les portent piquent nos oreilles,

certains nous caressent comme des plumes tellement

ils sont doux quand ils voyagent sur une voix voluptueuse.

Les silences sont plus ambiguës,

certains sont complices et légers

d’autres en ont l’apparence alors que le sous-entendu

n’est pas le même des deux côtés.

Certains sont lourds et s’installent longtemps,

certains sont électriques quand la colère s’y cache,

d’autres sensuels quand les bouches se parlent

entre elles, avec leur propre langue.

Un même silence peut faire cohabiter deux idées opposées.

Il faut vraiment deux balances différentes

pour peser les mots et les silences,

ils ne sont pas de même nature.


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le désir et le manque.

C’est le désir qu’il faut alimenter, certainement pas le manque à combler. Encore un leurre, combler un manque par la possession, la consommation est un puit sans fond. La première gorgée de manque à

Pensée du jour

L’état dans lequel je suis de façon durable maintenant, cette joie caressante et enveloppante qui me permet de sentir la chaleur des rayons du Soleil à travers les feuilles de l’olivier, sentir le ven

OUF!

Se sentir libre d’être heureux et  l’être est une sensation indicible car on n’est plus seulement un corps, un esprit  et un cœur, on est un tout qui fait partie du tout. On le sait. Comme étant le gr

留言


bottom of page