top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Le rien est aussi tout.

Éclairer sa solitude nécessaire

par une réflexion intense,

profonde et continue

permet parfois de toucher

son plus profond

et de prendre conscience

qu’il est plus grand que soi.

C’est notre rapport au monde

et à nous-mêmes

qui en sera irrémédiablement changé.

Sortir de cette solitude par la rencontre

avec l’autre , quand cet autre

nous fait sentir notre place,

notre différence,

mais aussi notre incomplétude

car c’est par lui et avec lui

qu’on éprouve la plénitude.

Quand on éprouve cette justesse avec soi même,

on est prêt à accueillir la surprise de la rencontre

et par conséquent à se sentir ensemble

observer l’univers qui nous observe..





6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le sang de la mer

Le bateau file sur une mer houleuse, le vent ne pousse pas assez fort pour que la coque efface les vagues, l’allure est irrégulière. Le bateau décolle puis s’engouffre, on est loin de l’allure réguliè

Croquer la pomme

Je n’ai besoin de personne pour vivre, mais j’existe par le regard de l’autre. Quand ce regard est éclairé par le soleil de l’amour, je me sens immédiatement plus joyeux, comme si l’amour m’envoyait d

Le rythme de l’eau

L’espace et le temps se dilatent d’abord pour s’évaporer ensuite. Pff, pff, le son d’un ballon qui se vide en volant dans toutes les directions avant de tomber par terre , inerte, sans air. La navigat

Kommentare


bottom of page