• Arthur Baudon Vernet

Le truc.

Dernière mise à jour : 3 juil. 2021

Le poète arrange les mots avec un truc,

c’est son tour de main qui donne un autre sens aux mots.

Il ouvre une porte qui n’existait pas

et laisse à son lecteur le choix de l’interprétation.

En franchissant la porte il va arranger

lui aussi le paysage à sa façon.

Le tableau ainsi peint sera légèrement

différent de celui du poète.

Avec chaque lecteur, un nouveau tableau sera esquissé.

Il ne peut pas y avoir deux fois la même lecture

car les mots du poète ne désignent pas.

Les mots du poète sont dans le vouloir dire,

ils sont un monde entre deux mondes.

Le poète est plus puissant que le scientifique

qui sait qu’il ne sait rien et qui se cogne à la réalité,

le poète n’en sais pas plus mais lui ne se cogne pas.

Il se déplace partout et tout le temps.

Tout est potentiellement un sujet

puisque c’est son rapport au sujet

qui est l’inspiration et en plus

la manière de rendre compte est infini.

Avec seulement vingt six lettres,

la même histoire peut être conté

avec des millions de mots différent

Il a su créer un monde sans limites.

Pas de limites de sujets,

pas de limites dans la façon de les traiter.


12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Apporter une solution à un problème complexe avec une grande certitude de réussite est une équation impossible. Tout contrôler, tout maitriser. Hubris de l’homme ! Aujourd’hui avec le principe de préc

Apporter une ou des solutions à un ou des problèmes complexes avec une grande certitude de réussite est une équation impossible. Tout contrôler, tout maitriser. Hubris de l’homme ! Aujourd’hui avec l

Quand une peau est malade, on peut être soulagé et content de trouver une crème pour la soigner. Quand ses problèmes sont récurrents, on a beau rajouter de la crème, plus on en rajoute, plus il en fau