• Arthur Baudon Vernet

Minute, papillon !

Dernière mise à jour : 5 juin 2020

La plus grande victoire de l’homme sur sa condition c’est d’arrêter de comptabiliser le temps.

Il ne sait pas quand le sablier sera vide, il sait seulement que ça arrivera et qu’il a commencé à libérer

ses grains le jour où il est né. Il se le rappelle chaque seconde avec les horloges qu’il a lui-même crée.

La nature étant plus floue et généreuse avec lui puisque le propre rythme des organes de son corps

est de plus ou moins 24 heures.

Le cycle circadien, qui n’est donc pas à la seconde près, ni même à la minute et qui est propre à chacun.


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L’astronaute est en mission pour changer des boulons sur un satellite défectueux. Il va s’entrainer des années après avoir été sélectionné parmi 1 000, 10 000 autres ? Avoir travaillé avec une équipe

Etre en apesanteur. Ne plus avoir, seulement être. Etre débarrasser de l’indispensable et du nécessaire. Vivre dans le non nécessaire et le non indispensable. Etre aspirer par un grand tout plus grand

On voit les souvenirs avec ses yeux d’aujourd’hui, pas ceux d’hier. Il y a un problème temporel. Si c’était un souvenir, on devrait être capable de le voir avec nos yeux de l’époque, mais cette vison