• Arthur Baudon Vernet

Mon Père.

Il y a 20 ans, dans un mois, mon père allait mourir et personne ne le savais. J’étais dans l'espèce de brouillard cotonneux de l’amour où tout est vaporeux avec des étoiles scintillantes. Exerçant un métier d'échange avec des gens à l’esprit vifs, aux comportements sociaux agréables, dans un confort

de business class en avion comme dans mes bureaux ou ceux de mes clients. Le sujet principal était bien sûr que chacun développa ses affaires au mieux, il s’agissait d’un environnement technologique, l’intérêt était autant sur la performance technique que commerciale. Il y a 20 ans, je n’imaginais évidemment pas comment je serais vingt ans plus tard, c’est-à-dire aujourd’hui. Et durant ces vingt dernières années, une vie, où on est en âge dit « mur », en partie autonome, c’est-à-dire capable de se fixer ses propres lois, ont été faites de : Choix, joies, peines, rires, emprunts, solitude, mariage, rencontres, attentes, déménagements, foi, chauds, accidents, maladies, bonheurs, enfants, curiosités, ennuis, projets, émotions, doutes, guérisons, amours, voyages, naissances, difficultés, incompréhensions, découvertes, abandons, certitudes, surprises, déceptions, confiance, dépression, joie, repas, sommeil, larmes, froids, sexe, amitiés nouvelles et perdues, addictions, emmerdes, soifs, morts, jubilations et bien plus encore.. Finalement, beaucoup de changement et c’est bien normal à raison de 200 000 cellules renouvelées par seconde

en 20 ans ça en fait quand même 126 144 milliards. Fautes d’autant d’euros, je me sens immensément riche d’un coup. Merci Papa!



2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L’écriture rend intense les 24 heures que nous avons tous, riches, pauvres, malades, en bonne santé, vieux, jeunes, hommes, femmes, nous disposons tous de 24 h par jour. L’écriture permet de vivre pl

On anticipe toujours en excès positif ou négatif un avenir qui n’adviendra finalement jamais comme on l’avait imaginé, si c’est le cas, c’est probablement qu’on on déjà mort.

Tant que tu ne le sauras pas toi-même, ce sont les autres qui le diront à ta place.