• Arthur Baudon Vernet

Nagori d'été.

Le chant des hirondelles vole avec le vent.

Le cliquetis des graviers roulés par les vagues

se déplace dans l’air.

Autant de petits cris aigüe,

mais doux qui nous parviennent

en fonction de la direction

du vent et de la puissance de la vague.

Elle polit inlassablement des millions de cailloux

lisse, rond et doux.

Comme c’est agréable au toucher.

On peut même croire que c’est fait pour nous ?

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L’écriture rend intense les 24 heures que nous avons tous, riches, pauvres, malades, en bonne santé, vieux, jeunes, hommes, femmes, nous disposons tous de 24 h par jour. L’écriture permet de vivre pl

On anticipe toujours en excès positif ou négatif un avenir qui n’adviendra finalement jamais comme on l’avait imaginé, si c’est le cas, c’est probablement qu’on on déjà mort.

Tant que tu ne le sauras pas toi-même, ce sont les autres qui le diront à ta place.