top of page

Pensée du dimanche soir.

Dernière mise à jour : 28 nov. 2022

La réalité existe .

Sans moi, elle demeurera.

Cependant mon regard porté

sur elle varie en fonction de mon état intérieur.

Joyeux, je vais voir le monde coloré.

Triste, je le vois gris.

Stressé, je le perçois

comme une percussion agressive et rouge.

Inquiet, voire angoissé, l’avenir a un goût terreux,

aux teintes sombres et froides.

L’affaiblissement et la souffrance de la maladie

peuvent rendre la vie une piqure continue.

Aimant, les heures durent

des secondes de feux d’artifices.

Au lieu de changer le monde,

je travaille donc à me changer moi-même.

Désireux de cultiver le devenir.


"la vie n'est pas un problème à résoudre,

mais une réalité dont il faut faire l'expérience."

S. Kierkegaard.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ne rien attendre.

On ne peut pas être conscient des choses tant qu’on ne les a pas interrogés soi-même. L’évolution, la métamorphose, la transformation ne peut advenir qu’après une interrogation personnelle et intime.

La cause et l’effet

On analyse le succès comme on regarde la construction rationnelle d’un mur. Comme si chaque brique avait été posé avec une précision calculée pour dévoiler la beauté du mur achevé. Ou bien dans le cas

Le temps qui passe

Densifier l’éphémère ne signifie pas le remplir d’agitation jusqu’à ne plus pouvoir respirer, mais plutôt intensifier l’attention qu’on lui porte sans vouloir en prendre quelque chose, sans redouter s

댓글


bottom of page