top of page
  • Arthur Baudon Vernet

Pensée du dimanche soir.

Dernière mise à jour : 28 nov. 2022

La réalité existe .

Sans moi, elle demeurera.

Cependant mon regard porté

sur elle varie en fonction de mon état intérieur.

Joyeux, je vais voir le monde coloré.

Triste, je le vois gris.

Stressé, je le perçois

comme une percussion agressive et rouge.

Inquiet, voire angoissé, l’avenir a un goût terreux,

aux teintes sombres et froides.

L’affaiblissement et la souffrance de la maladie

peuvent rendre la vie une piqure continue.

Aimant, les heures durent

des secondes de feux d’artifices.

Au lieu de changer le monde,

je travaille donc à me changer moi-même.

Désireux de cultiver le devenir.


"la vie n'est pas un problème à résoudre,

mais une réalité dont il faut faire l'expérience."

S. Kierkegaard.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Il y a une urgence et un impératif à vivre, qui entrainent parfois une confusion entre exister et vivre. Pour exister nous devons satisfaire nos besoins quotidiens de boissons, nourritures, sommeil,

Au début, la certitude peu intéressée à l'idée d' écouter le doute préféra se livrer à lui. Très sure d’elle, elle se raconta au doute, lui toujours intéressé par un autre point de vue, posa moultes

Un modèle, la certitude est un modèle clos. Elle empêche de voir au-delà et à coté, comme dans un train sur des rails, même si le paysage parait parfois joli, la destination est garantie à la minute p

bottom of page