• Arthur Baudon Vernet

Un regard est nu, habillé il est aveugle.

Dernière mise à jour : 18 juil. 2020

Crée un maillage entre des choses qui ont tout à voir entre elles mais que nous isolons.

Les mots écrits vont tisser une toile d’araignée, éclairant de la même lumière des sujets ainsi piégés

par la toile du narrateur. Le moustique, le moucheron, la libellule, un morceau de lune, la coccinelle, le papillon de nuit

une chenille, un pétale de fleurs, un bébé grenouille, un brin d’herbe, une poussière d’étoile.

Des objets de nature différentes capturés par le même regard, du coup rendu visible au notre.

La narration va proposer un voyage émotionnel, intellectuel, visuel, sensuel ou tout en même temps.

Le même sujet peut être regardé de multiples façons comme on tourne autour d’une sculpture.

Il n’y a pas de bon angle mais plusieurs, autant qu’il y a d’observateurs et que de présence du soleil.

La restitution va dépendre du narrateur.

Ce qu’il perçoit et sa façon de le restituer lui appartient, il n’ y en a qu’une, la sienne.

La restitution de certains sera perceptible par des millions, celle d’autres seulement par quelques individus.

Je ne parle pas des succès littéraires qui dépendent d’autres facteurs, mais juste de l’échos perçu.

Après tout une interprétation personnelle qui en rejoint une seule autre, c’est presque miraculeux, non ?

En plus, le point de rencontre de la narration avec le lisant va agrandir les deux , c’est magique!

Le lecteur va y puiser une idée et l’enrichir avec les siennes et la narration va se nourrir de cette nouvelle interprétation non prévue, de la magie, vous dis-je.

Une relation à deux s’est établie sans que ni l’un ni l’autre ne la sache, un virtuel bien élégant.



5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L’astronaute est en mission pour changer des boulons sur un satellite défectueux. Il va s’entrainer des années après avoir été sélectionné parmi 1 000, 10 000 autres ? Avoir travaillé avec une équipe

Etre en apesanteur. Ne plus avoir, seulement être. Etre débarrasser de l’indispensable et du nécessaire. Vivre dans le non nécessaire et le non indispensable. Etre aspirer par un grand tout plus grand

On voit les souvenirs avec ses yeux d’aujourd’hui, pas ceux d’hier. Il y a un problème temporel. Si c’était un souvenir, on devrait être capable de le voir avec nos yeux de l’époque, mais cette vison