• Arthur Baudon Vernet

A propos des portraits.

Dernière mise à jour : 23 janv. 2021

Les fruits et légumes utilisés

ont été choisi pour le repas du jour.

C’est l’œil du cuisinier

qui les a choisis pour réaliser ses recettes.

En les lavant, les touchant, les coupant

les transformant ou pas

L’œil de l’artiste prend le relais quelque temps.

Les images, alors, surgissent.

Une forme, une couleur, un détail, un mouvement.

Des objets usuels peuvent s’y mêler.

Les mains, les yeux marchent de concert

pour mettre en scène une composition éphémère.

Puis l’œil du cuisinier croise l’horloge,

le rideau tombe sur celui de l’artiste.

Le chef reprend sa cuisine pour préparer le repas.


L’éphémère, le local.

Un prélèvement minime

puisqu’il n’est que temporel

sur la matière première

qui sera ensuite utiliser pour se nourrir.

La source d’inspiration vient de ce qui est devant soi.

Il suffit de regarder, d’observer avec un « pas de côté ».

Ce pas de côté procure

une prise de conscience intense

et permet à l’œil même myope ou presbyte de voir

avec la précision d’un microscope

des détails autrement invisible.

Un monde insoupçonné se dévoile

et l’envie est irrésistible

de vouloir le partager avec les autres....


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Si, lors de mes 20, 30, 40 ou 50 ans une voyante m’avait prédit que j'exposerai des photos dans une poissonnerie à l'approche de mes 60 ans, je ne l’aurais pas cru ! Si elle m'avait prédit que j’éprou

L’astronaute est en mission pour changer des boulons sur un satellite défectueux. Il va s’entrainer des années après avoir été sélectionné parmi 1 000, 10 000 autres ? Avoir travaillé avec une équipe

Son œil émerveillé, brillant scintille d’intelligence, de malice et d’autant de naïveté. Un subtil mélange qui nous cueille. Son verbe n’est pas dogmatique, mais systématiquement adapté à son invité.