top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

L'art encore et toujours, l'art.

Dernière mise à jour : 16 mai 2021

L’artiste comme chacun a une perception

du monde par son corps et son esprit

mais lui, a la nécessité de la restituer

à ses semblables sous une forme

qui rend intelligible, à ses yeux, sa perception aux autres.

Ce qu’il ressent et la façon dont il l’exprime,

fait que son œuvre est forcément unique

Qu’elle n’est ni plus belle, ni moins belle,

ni plus grande, ni plus petite qu’une autre.

Elle est une représentation de son ipséité

Il n’y a pas de comparaison, pas de compétition.

C’est le monde de l’art en tant qu’organisation humaine

avec ses règles propres qui va distribuer

les bonnes et les mauvaises notes.

Mettant en avant tel ou tel, comparant tel à tel autre

et essayant même parfois de nous faire prendre

pour de l’art

ce qui n’est qu’une exhibition ou un commerce

alors qu’« une œuvre d'art est bonne

quand elle est née d'une nécessité.

C'est la nature de son origine qui la juge »

pour Rilke.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Un vent de liberté.

Donner, donner, tout donner sans compter, sans se soucier d’un éventuel retour, sans envisager, sans espérer un gain. Crier sa joie jusqu’à taire cette petite voix qui peut surgir à tout moment comme

Chacun sa place.

Il y a l’artiste qui ne laisse aucune place au regardeur. Son regard sur le monde est le sien et il l’impose. Il existe d’autres artistes qui laissent une place à ce regardeur, attendant avec impatien

Voyage dans le temps du réel.

La pensée nous embarque dans un voyage spatiotemporel vers un futur qui n’est pas encore là, (sinon ce serait un présent), et jamais conforme à notre projection, ou dans un passé que l’on corrige san

bottom of page