• Arthur Baudon Vernet

L’embarras des larmes

Dernière mise à jour : 20 sept. 2021

Ce ne sont pas celles de la tristesse,

de la peur, de la souffrance, du désespoir,

de la douleur, de la rage ou de l’injustice.

Les larmes de joies dérangent plus

les autres que celui qui les produit.

Leur existence donne une texture à la joie,

soudainement devenue salée,

chaude et réelle puisque

je les sens couler sur mes joues.

La rencontre de mes sens et de mon esprit

fait jaillir un mot se transformant aussitôt en larmes.

Quelle extravagance !

Comment une telle rencontre peut-elle faire jaillir de l’eau ?

Une émotion métamorphosée en matière liquide.

Un rire joyeux, même un sourire invite

l’autre à faire de même.

Les larmes invitent peut-être aussi l’autre

à pleurer avec nous

c’est peut-être pourquoi elles sont

si embarrassantes pour lui.

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L’écriture rend intense les 24 heures que nous avons tous, riches, pauvres, malades, en bonne santé, vieux, jeunes, hommes, femmes, nous disposons tous de 24 h par jour. L’écriture permet de vivre pl

On anticipe toujours en excès positif ou négatif un avenir qui n’adviendra finalement jamais comme on l’avait imaginé, si c’est le cas, c’est probablement qu’on on déjà mort.

Tant que tu ne le sauras pas toi-même, ce sont les autres qui le diront à ta place.