• Arthur Baudon Vernet

La puissance de l’intellect.

Dernière mise à jour : 20 déc. 2020

Il est mince, sec, sa peau aussi

comme un morceau de bois ciré, huilé. Il est comme un félin, souple, agile, rapide. Silencieux dans ses déplacements, le regard est clair,

vif, persan, mais sans humanité. Sa voix est sèche aussi. Quand il s’exprime, la pensée énoncée est claire,

rationnelle, logique, argumentée, précise.

En écoutant bien, il n’évoque jamais d’émotions

aucun sous-entendu. Aucun affect non plus, juste des faits

qui s’enchaînent parfaitement.

Son raisonnement est logique, c’est tout. On ne peut pas le toucher, le surprendre. Il est trop froid et contrôle tout. Son analyse est précise,

chirurgicale presque. C’est un intellectuel pur, les concepts l’intéresse

mais il est dépourvu de ressenti. Une absence totale de sensations, d’émotions.

Ca ne fait pas partie de son, univers, sec comme lui.



7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Si, lors de mes 20, 30, 40 ou 50 ans une voyante m’avait prédit que j'exposerai des photos dans une poissonnerie à l'approche de mes 60 ans, je ne l’aurais pas cru ! Si elle m'avait prédit que j’éprou

L’astronaute est en mission pour changer des boulons sur un satellite défectueux. Il va s’entrainer des années après avoir été sélectionné parmi 1 000, 10 000 autres ? Avoir travaillé avec une équipe

Son œil émerveillé, brillant scintille d’intelligence, de malice et d’autant de naïveté. Un subtil mélange qui nous cueille. Son verbe n’est pas dogmatique, mais systématiquement adapté à son invité.