top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

La rencontre

Au début, la certitude peu intéressée

à l'idée d' écouter le doute préféra se livrer à lui.

Très sure d’elle, elle se raconta au doute,

lui toujours intéressé par un autre point de vue,

posa moultes questions pour essayer de l’appréhender

dans toutes ses dimensions.

Quand la certitude eu finit de s’épancher,

puisque finalement

on fait assez vite le tour d’une certitude,

elle changea de stratégie et simula un doute.

Attendri, l’empathie du doute se manifesta avec vif intérêt,

mais là encore la nature de la certitude repris rapidement

le dessus et s’affirma sans plus aucun doute.

Déçu, le doute se sentit accablé par un nouveau doute.

La certitude bien droite pris congé

en défilant vers les siens, les seuls avec qui il est

plaisant de partager le même point de vue.

Le doute encore interloqué par cette nouvelle rencontre

s’en alla d’un pas finalement léger se sentant

enrichi par ce nouveau doute.


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ne rien attendre.

On ne peut pas être conscient des choses tant qu’on ne les a pas interrogés soi-même. L’évolution, la métamorphose, la transformation ne peut advenir qu’après une interrogation personnelle et intime.

La cause et l’effet

On analyse le succès comme on regarde la construction rationnelle d’un mur. Comme si chaque brique avait été posé avec une précision calculée pour dévoiler la beauté du mur achevé. Ou bien dans le cas

Le temps qui passe

Densifier l’éphémère ne signifie pas le remplir d’agitation jusqu’à ne plus pouvoir respirer, mais plutôt intensifier l’attention qu’on lui porte sans vouloir en prendre quelque chose, sans redouter s

Comments


bottom of page