• Arthur Baudon Vernet

Le coquillage.

Je ne sais pas.

Impossible à dire. il faut tout savoir sur tout.

Avoir du répondant. Savoir répondre quelque chose de suffisamment savant.

Avouer une faiblesse ? Pensez donc.

Esquiver, répondre à coté, répondre par une question.

Chacun sa stratégie, tout sauf : "je ne sais pas."

Une interrogation qui n’a pas de réponse.

Quelqu’un pourtant doit l’avoir.

C’est une chance de pouvoir prendre du temps pour chercher la réponse en explorant d’autres univers

et probablement tomber sur une autre question.

Comme quand on se promène au bord de la mer et qu’on soulève des cailloux.

On fini toujours par découvrir un truc vivant ou au moins un coquillage.

Il avait vraiment l’air surpris d’ être découvert, mais il nous attendait aussi.



10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L’astronaute est en mission pour changer des boulons sur un satellite défectueux. Il va s’entrainer des années après avoir été sélectionné parmi 1 000, 10 000 autres ? Avoir travaillé avec une équipe

Etre en apesanteur. Ne plus avoir, seulement être. Etre débarrasser de l’indispensable et du nécessaire. Vivre dans le non nécessaire et le non indispensable. Etre aspirer par un grand tout plus grand

Suis-je beau ? Cette chemise avec une cravate ? Oui, non ? Veste ou pull ? Chaussettes, j’aime quand elles serrent le mollet et qu’elles sont fines et légères. Pas trop fines et pas trop légères non p