top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Mieux que mieux.

Agir du mieux que l’on peut.

Ce n’est pas aussi facile que ça en à l’air.,

Il n’y a pas que soi pour le savoir,

Les amis ont leur avis, l’entourage a son idée,

le cercle plus lointain donne aussi son opinion,

sans compter les deux voix intérieures,

la douce et la méchante.

Celle qui nous pardonne trop souvent

et celle qui est trop dure, voire violente avec nous.

Faire de son mieux, c’est donc agir comme

on pense qu’il le faille

mais en tenant compte de tous ces paramètres.

Il ne faut pas hésiter à questionner vraiment

le fond du fond de soi-même

qui sait toujours réconcilier

la petite voix trop gentille avec la plus méchante.

Alors, on sait vraiment sans avoir besoin « d’aides »

extérieures encore faut-il le questionner

le temps nécessaire avec le discernement adéquat

et puis agir. C’est en agissant et surtout

juste après avoir agi qu’on se rend

vraiment compte si on a fait de son mieux,

et curieusement ça n’a rien à voir avec le résultat.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le sang de la mer

Le bateau file sur une mer houleuse, le vent ne pousse pas assez fort pour que la coque efface les vagues, l’allure est irrégulière. Le bateau décolle puis s’engouffre, on est loin de l’allure réguliè

Croquer la pomme

Je n’ai besoin de personne pour vivre, mais j’existe par le regard de l’autre. Quand ce regard est éclairé par le soleil de l’amour, je me sens immédiatement plus joyeux, comme si l’amour m’envoyait d

Le rythme de l’eau

L’espace et le temps se dilatent d’abord pour s’évaporer ensuite. Pff, pff, le son d’un ballon qui se vide en volant dans toutes les directions avant de tomber par terre , inerte, sans air. La navigat

Comments


bottom of page