top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Mieux que mieux.

Agir du mieux que l’on peut.

Ce n’est pas aussi facile que ça en à l’air.,

Il n’y a pas que soi pour le savoir,

Les amis ont leur avis, l’entourage a son idée,

le cercle plus lointain donne aussi son opinion,

sans compter les deux voix intérieures,

la douce et la méchante.

Celle qui nous pardonne trop souvent

et celle qui est trop dure, voire violente avec nous.

Faire de son mieux, c’est donc agir comme

on pense qu’il le faille

mais en tenant compte de tous ces paramètres.

Il ne faut pas hésiter à questionner vraiment

le fond du fond de soi-même

qui sait toujours réconcilier

la petite voix trop gentille avec la plus méchante.

Alors, on sait vraiment sans avoir besoin « d’aides »

extérieures encore faut-il le questionner

le temps nécessaire avec le discernement adéquat

et puis agir. C’est en agissant et surtout

juste après avoir agi qu’on se rend

vraiment compte si on a fait de son mieux,

et curieusement ça n’a rien à voir avec le résultat.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Un vent de liberté.

Donner, donner, tout donner sans compter, sans se soucier d’un éventuel retour, sans envisager, sans espérer un gain. Crier sa joie jusqu’à taire cette petite voix qui peut surgir à tout moment comme

Chacun sa place.

Il y a l’artiste qui ne laisse aucune place au regardeur. Son regard sur le monde est le sien et il l’impose. Il existe d’autres artistes qui laissent une place à ce regardeur, attendant avec impatien

Voyage dans le temps du réel.

La pensée nous embarque dans un voyage spatiotemporel vers un futur qui n’est pas encore là, (sinon ce serait un présent), et jamais conforme à notre projection, ou dans un passé que l’on corrige san

bottom of page