top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Le posible du papillon.

Ce qui advient n’avait pas toujours été possible

Le possible comme la vapeur d’eau peut être gris

comme un nuage avant la pluie, blanc

comme son homologue en méditerranée.

Il flotte. Le possible flotte,

il n’est pas réel puisqu’il est possible.

Et quand il surgit dans le monde

il est rarement identique à la chose attendue,

il y a toujours un truc en plus ou en moins.

Parfois de l’ordre d’une autre nature

comme le passage de la vapeur à l’eau ,

c’est toujours H2O, mais il y a un truc.

Un changement d’état, un nuage volant

qui devient une eau rampante,

le contraire de la chenille

quand elle se métamorphose en papillon.


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ne rien attendre.

On ne peut pas être conscient des choses tant qu’on ne les a pas interrogés soi-même. L’évolution, la métamorphose, la transformation ne peut advenir qu’après une interrogation personnelle et intime.

La cause et l’effet

On analyse le succès comme on regarde la construction rationnelle d’un mur. Comme si chaque brique avait été posé avec une précision calculée pour dévoiler la beauté du mur achevé. Ou bien dans le cas

Le temps qui passe

Densifier l’éphémère ne signifie pas le remplir d’agitation jusqu’à ne plus pouvoir respirer, mais plutôt intensifier l’attention qu’on lui porte sans vouloir en prendre quelque chose, sans redouter s

Commentaires


bottom of page