top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Le sexe, toujours et encore.

Dernière mise à jour : 29 mai 2021

Le fast food de temps en temps.

Un caprice régressif.

Se nourrir de junk-food

procure ce petit plaisir de l’interdit.

Attention, dans la répétition et la fréquence

on y perdra le goût tout autant que son âme.

Le petit restau du coin, comme un petit bonbon

jamais désagréable, mais toujours petit.

L’étoilé pour les grands soirs,

sophistiqué toujours,

parfois raffiné, épisodiquement sublime.

Le repas improvisé avec ce que l’on a sous la main.

Celui-là peut parfois se transformer en feu d’artifice

quand une pincée d’alchimie s’y mêle.

Dans tous les cas, toujours un soupçon

de sel et de piment

voire un mélange sucré-salé.

Maintenir les papilles en éveil.

Préférer la zone de turbulence à celle du confort.

Atteinte, une croisière dans le monde de l’ennui s’installe.


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Qui aime bien châtie bien ! Un combat contre son corps pour le réparer. Une communion solidaire avec la nature, pas celle que l’homme aménage pour l’homme. Celle des loups qui tracent des pistes que l

Mon extérieur me trompe , il trompe mon intérieur, ou le contraire, je ne sais plus. Mon intérieur est vide. Je vais mécaniquement vouloir le remplir de l’extérieur, combler impérativement ce vide et

Le temps file. Je n’ai pas le temps. Rappelles-moi plus tard. J’ai d’autres choses à faire. A bientôt. A très vite ! Le temps et le faire ne nous apparaissent jamais dans la quantité adéquate. On ne d

bottom of page