top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Le sexe, toujours et encore.

Dernière mise à jour : 29 mai 2021

Le fast food de temps en temps.

Un caprice régressif.

Se nourrir de junk-food

procure ce petit plaisir de l’interdit.

Attention, dans la répétition et la fréquence

on y perdra le goût tout autant que son âme.

Le petit restau du coin, comme un petit bonbon

jamais désagréable, mais toujours petit.

L’étoilé pour les grands soirs,

sophistiqué toujours,

parfois raffiné, épisodiquement sublime.

Le repas improvisé avec ce que l’on a sous la main.

Celui-là peut parfois se transformer en feu d’artifice

quand une pincée d’alchimie s’y mêle.

Dans tous les cas, toujours un soupçon

de sel et de piment

voire un mélange sucré-salé.

Maintenir les papilles en éveil.

Préférer la zone de turbulence à celle du confort.

Atteinte, une croisière dans le monde de l’ennui s’installe.


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le sang de la mer

Le bateau file sur une mer houleuse, le vent ne pousse pas assez fort pour que la coque efface les vagues, l’allure est irrégulière. Le bateau décolle puis s’engouffre, on est loin de l’allure réguliè

Croquer la pomme

Je n’ai besoin de personne pour vivre, mais j’existe par le regard de l’autre. Quand ce regard est éclairé par le soleil de l’amour, je me sens immédiatement plus joyeux, comme si l’amour m’envoyait d

Le rythme de l’eau

L’espace et le temps se dilatent d’abord pour s’évaporer ensuite. Pff, pff, le son d’un ballon qui se vide en volant dans toutes les directions avant de tomber par terre , inerte, sans air. La navigat

Opmerkingen


bottom of page