top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Le sexe, toujours et encore.

Dernière mise à jour : 29 mai 2021

Le fast food de temps en temps.

Un caprice régressif.

Se nourrir de junk-food

procure ce petit plaisir de l’interdit.

Attention, dans la répétition et la fréquence

on y perdra le goût tout autant que son âme.

Le petit restau du coin, comme un petit bonbon

jamais désagréable, mais toujours petit.

L’étoilé pour les grands soirs,

sophistiqué toujours,

parfois raffiné, épisodiquement sublime.

Le repas improvisé avec ce que l’on a sous la main.

Celui-là peut parfois se transformer en feu d’artifice

quand une pincée d’alchimie s’y mêle.

Dans tous les cas, toujours un soupçon

de sel et de piment

voire un mélange sucré-salé.

Maintenir les papilles en éveil.

Préférer la zone de turbulence à celle du confort.

Atteinte, une croisière dans le monde de l’ennui s’installe.


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La cause et l’effet

On analyse le succès comme on regarde la construction rationnelle d’un mur. Comme si chaque brique avait été posé avec une précision calculée pour dévoiler la beauté du mur achevé. Ou bien dans le cas

Le temps qui passe

Densifier l’éphémère ne signifie pas le remplir d’agitation jusqu’à ne plus pouvoir respirer, mais plutôt intensifier l’attention qu’on lui porte sans vouloir en prendre quelque chose, sans redouter s

Le contenu et le contenant

Un déménagement heureusement prend un certain temps. Ce temps permet de prendre conscience de la quantité d’objets inutilement accumulés de la beauté oubliée de certains, des souvenirs toujours vivace

Comentarios


bottom of page