top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Le temps suspendu.

Quand j’écoute mon fils

jouer du piano

et que j’écris en même temps,

j’ai le sentiment ,

je le sais plus encore quand je pleure,

je sais donc, qu’il le perçoit,

il entend la bille de mon roller

qui roule sur le papier,

et tel l’observateur qui modifie

l’expérience par sa seule présence,

je participe ainsi à son air et quand

il produit des nouveaux sons,

d’autres mélodies,

d’autres notes, parfois fausses ,

je suis cueilli par cet échange

sans paroles

sans enjeu,

ce partage qui me rempli,

suspendu comme les notes de musique

dans l’air..

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'un, puis l'autre.

La valeur de l’héritage est un leurre social. La transmission importe plus, il ne s’agit pas de transmettre des terres, des pierres, des entreprises, de l’argent, ni même des valeurs morales, mais de

La Pentecôte.

Ils se mirent à parler toutes les langues… À s’exprimer suivant le don de l’esprit… Chacun parle sa langue et l’autre le comprend immédiatement, voire intrinsèquement, une communication totale. Cette

Le déménagement

Un déménagement précède un emménagement. C’est comme le décollage et l’atterrissage, la gare de départ et celle d’arrivée. Entre les deux, un mouvement spatio-temporel qui nous égare. Nos émotions, no

Comments


bottom of page