top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Le vernissage du designer

Plutôt jeunes, d’apparence minces,

les invités ont des silhouettes similaires,

des coiffures courtes, des habits droits et sombres

dans un esprit de conquête.

Ils sont content d’être là, ou on en l’air..

Les serveuses du traiteur ne sourient pas,

comme ces mannequins dans les défilés chic et cher.

Les boissons sont abondantes,

les plateaux du cocktail presque dinatoire

se succèdent. La présentation des bouchées

est soignée, design oblige, le mélange des saveurs

élaboré pour surprendre n’est pas

forcément toujours gouteux. 

Certain, (tous ?) , sont là pour être là et

aussi pour obtenir quelque chose

qu’ils ne pourraient pas avoir

lors des relations professionnelles aux horaires de bureau.

C’est à ça que servent les inaugurations,

parce que même et surtout les inaugurations sont utiles.

Rien n’est jamais fait dépourvu

d’intérêts dans le monde des affaires,

fût-il drapé sous le manteau du design.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ne rien attendre.

On ne peut pas être conscient des choses tant qu’on ne les a pas interrogés soi-même. L’évolution, la métamorphose, la transformation ne peut advenir qu’après une interrogation personnelle et intime.

La cause et l’effet

On analyse le succès comme on regarde la construction rationnelle d’un mur. Comme si chaque brique avait été posé avec une précision calculée pour dévoiler la beauté du mur achevé. Ou bien dans le cas

Le temps qui passe

Densifier l’éphémère ne signifie pas le remplir d’agitation jusqu’à ne plus pouvoir respirer, mais plutôt intensifier l’attention qu’on lui porte sans vouloir en prendre quelque chose, sans redouter s

Comentários


bottom of page