• Arthur Baudon Vernet

Les gouttes d'argent

Dernière mise à jour : 5 juin 2020

Les rivières volantes changent d’altitudes avec les températures, plus il fait chaud plus elles volent haut

elles s’évaporent un peu plus.

Plus il fait froid plus la vapeur d’eau est dense, entrainant un survol presque furtif juste au dessus

de la surface de la terre.

Elles sont invisibles, mais en les colorant au mercure elles deviennent argentées.

Alors, on les voit délicatement éviter les feuilles des arbres,

(elles protègent leurs sources, sachant bien où sont leurs origines)

circuler entre les branches, enlacer les troncs sans jamais les toucher.

Leur vitesse est bien plus grande que ce qu’on pouvait imaginer, parfois elles ont aussi la largeur d’un fleuve.

On découvre qu’elles alimentent la forêt et ses habitants.

Certains insectes volants s’y abreuvent directement en plein vol.

Les chauves-souris et autres vampires en profitent aussi,.

Les grenouilles quand elles ont ratées leur proie se consolent en gobant quelques gouttes qui flottaient devant elles.

Tout le monde, dans la forêt sait utiliser ce qui se présente à soi.




2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Si, lors de mes 20, 30, 40 ou 50 ans une voyante m’avait prédit que j'exposerai des photos dans une poissonnerie à l'approche de mes 60 ans, je ne l’aurais pas cru ! Si elle m'avait prédit que j’éprou

L’astronaute est en mission pour changer des boulons sur un satellite défectueux. Il va s’entrainer des années après avoir été sélectionné parmi 1 000, 10 000 autres ? Avoir travaillé avec une équipe

Son œil émerveillé, brillant scintille d’intelligence, de malice et d’autant de naïveté. Un subtil mélange qui nous cueille. Son verbe n’est pas dogmatique, mais systématiquement adapté à son invité.