• Arthur Baudon Vernet

Logomachie

Dernière mise à jour : 7 juin 2021

La lune éclipse le soleil

Et alors ?

Dois-je m’éclipser aussi ?

Dois-je ne plus boire, ni manger, ni dormir,

ni penser, ni vivre ?

Il s’agit d’un évènement qui m’affecte

mais qui n’est pas dirigé particulièrement vers moi

et sur lequel je n’ai aucun moyen d’agir.

La lune et le soleil ont certainement une influence sur moi,

la réciproque est probablement fausse.

Je vois bien que le ciel est noir en plein jour.

Mais mon jour à moi est rempli de lumière.

Je peux donc vivre ce moment merveilleux,

pourtant noir, en conservant l’éclipse à sa place

sans la cacher sous le tapis, sans la relativiser.

La conserver à une place bien identifiée

dans la bibliothèque et moi à ma juste place,

ni plus ni moins.

Il ne s’agit pas de relativiser

mais de faire le pas de côté nécessaire,

afin de pouvoir l’observer dans toute la complexité

de sa forme et de sa taille, la maintenir à distance

sans interpréter son influence imaginaire.

Vraiment, même en pleine nuit, personne,

excepté moi-même,

ne peut m’empêcher de voir la lumière du jour.


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comment croire qu’un nouveau né porte en lui un quelconque péché, à peine son premier souffle exprimé? Ce que l’on sait, c’est qu’a peine nait, il mourra un jour. La vie contient la mort. La graine tr

La réalité existe . Sans moi, elle demeurera. Cependant mon regard porté sur elle varie en fonction de mon état intérieur. Joyeux, je vais voir le monde coloré. Triste, je le vois gris. Stressé, je le

Un décalage entre ses yeux souriants où l’on voit ses larmes prêtent à jaillir d’émotions et sa voix qui semble hésiter avant de produire le son du mot qu’il a finalement trouvé, pour tenir des propos