top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Logomachie

Dernière mise à jour : 7 juin 2021

La lune éclipse le soleil

Et alors ?

Dois-je m’éclipser aussi ?

Dois-je ne plus boire, ni manger, ni dormir,

ni penser, ni vivre ?

Il s’agit d’un évènement qui m’affecte

mais qui n’est pas dirigé particulièrement vers moi

et sur lequel je n’ai aucun moyen d’agir.

La lune et le soleil ont certainement une influence sur moi,

la réciproque est probablement fausse.

Je vois bien que le ciel est noir en plein jour.

Mais mon jour à moi est rempli de lumière.

Je peux donc vivre ce moment merveilleux,

pourtant noir, en conservant l’éclipse à sa place

sans la cacher sous le tapis, sans la relativiser.

La conserver à une place bien identifiée

dans la bibliothèque et moi à ma juste place,

ni plus ni moins.

Il ne s’agit pas de relativiser

mais de faire le pas de côté nécessaire,

afin de pouvoir l’observer dans toute la complexité

de sa forme et de sa taille, la maintenir à distance

sans interpréter son influence imaginaire.

Vraiment, même en pleine nuit, personne,

excepté moi-même,

ne peut m’empêcher de voir la lumière du jour.


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le sang de la mer

Le bateau file sur une mer houleuse, le vent ne pousse pas assez fort pour que la coque efface les vagues, l’allure est irrégulière. Le bateau décolle puis s’engouffre, on est loin de l’allure réguliè

Croquer la pomme

Je n’ai besoin de personne pour vivre, mais j’existe par le regard de l’autre. Quand ce regard est éclairé par le soleil de l’amour, je me sens immédiatement plus joyeux, comme si l’amour m’envoyait d

Le rythme de l’eau

L’espace et le temps se dilatent d’abord pour s’évaporer ensuite. Pff, pff, le son d’un ballon qui se vide en volant dans toutes les directions avant de tomber par terre , inerte, sans air. La navigat

コメント


bottom of page