• Arthur Baudon Vernet

Rendre des nuages solides et les poser sur l’eau ?

Dernière mise à jour : 22 juin 2020

Sophie Lavaux transforme ses perceptions en matière.

Elle rend solide ce qui ne l’était pas, possible ce qui était impossible.

Elle invente des liens qui n’existaient pas, avec l’eau par exemple.

Son expression poétique nous transporte immédiatement dans un monde blanc et calme seulement accidenté par quelques aspérités imparfaites qui nous renvoie à nos propres défauts.

Ce n’est pas lisse, ça peut piquer quand on touche, c’est bien réel et proche de nous.

Il ne s’agit pas d’un rêve mais d’une sculpture qui a pris une place que personne n’avait occupé avant.

Quand on la voie, on se dit qu’elle a toujours été là.

La puissance de l’évidence.

Elle n’est pas là pour s’imposer mais pour proposer une discussion sans mots entre son œuvre et celui qui la regarde.

Là encore, elle réussit à construire des liens qui n’existaient pas.

Elle réussit à allumer la petite lueur artistique, souvent éteinte, présente en chacun de nous.

Son univers apaise et agrandit ainsi le nôtre.




7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Si, lors de mes 20, 30, 40 ou 50 ans une voyante m’avait prédit que j'exposerai des photos dans une poissonnerie à l'approche de mes 60 ans, je ne l’aurais pas cru ! Si elle m'avait prédit que j’éprou

L’astronaute est en mission pour changer des boulons sur un satellite défectueux. Il va s’entrainer des années après avoir été sélectionné parmi 1 000, 10 000 autres ? Avoir travaillé avec une équipe

Son œil émerveillé, brillant scintille d’intelligence, de malice et d’autant de naïveté. Un subtil mélange qui nous cueille. Son verbe n’est pas dogmatique, mais systématiquement adapté à son invité.