top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Sports d'hiver.

Même dieu a besoin de chaleur en hiver.

La preuve, certains couchers de soleil

comme des braises ardentes enflamment l’horizon.

L’or jaune du centre du foyer

devient le rouge de la lave en fusion

il s’agrandit pour tendre vers un bleu violet

de la flamme du gaz quand il se perd dans les nuages.

La neige des montagnes parait fondre

quand dieu se réchauffe.

 

 

 Le soleil chauffe ma peau, éblouit mes yeux.

Nous sommes plus proche de lui à la montagne,

 l’intensité de sa puissante est plus forte,

le manteau blanc en hiver  réverbère

ses rayons comme si ces milliards

de cristaux scintillants

devaient accélérer la circulation de la lumière.

Le ciel, jaloux de la pureté blanche des cristaux de neige

déploit son bleu le plus intense qui  rivalise

avec la profondeur de celui de la mer,

le blanc de l’écume en moins tellement

il y en a  dans la neige.

Elle préfére le soleil qui l’aime bien aussi

quand ses rayons s’y perdent transformant

chaque cristaux en éclat de diamant.

 

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Un vent de liberté.

Donner, donner, tout donner sans compter, sans se soucier d’un éventuel retour, sans envisager, sans espérer un gain. Crier sa joie jusqu’à taire cette petite voix qui peut surgir à tout moment comme

Chacun sa place.

Il y a l’artiste qui ne laisse aucune place au regardeur. Son regard sur le monde est le sien et il l’impose. Il existe d’autres artistes qui laissent une place à ce regardeur, attendant avec impatien

Voyage dans le temps du réel.

La pensée nous embarque dans un voyage spatiotemporel vers un futur qui n’est pas encore là, (sinon ce serait un présent), et jamais conforme à notre projection, ou dans un passé que l’on corrige san

bottom of page