top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Trompe la mort.

Certains de mes amis me disent

"tu planes à 10 000"

mais, je ne le crois pas,

j'ai vraiment le sentiment que ce sont eux

qui planent à 10 000,

tellement ils consacrent de temps "utile".

Tout est compté, organisé, planifié, prévu, rentable.

Certains ont des agendas remplis sur plusieurs mois

et sont satisfaits de dire

" Je n'ai pas une minute à moi".

Et moi, je vide le mien le plus possible

pour pouvoir accueillir l’inattendu,

pour être disponible à l’émerveillement,

pour me nourrir de philosophes,

de scientifiques, et bien entendu d'arts

sans "utilitarisme" parce que

le "désir" utile est un non sens

il se situe trop souvent au niveau de l'avoir

qui n'est que source de frustration garantie

puisque nous en voudrons toujours plus.

Alors que s'il s'agit d'augmenter l' être, c'est un infini,

puisque plus je me nourris, plus je sais que je ne sais rien,

mais je cultive le désir de devenir,

une source de joie à chaque

nouvelle connaissance qui me révèle

une autre face du monde qui m'entoure.

Le monde s'agrandit et moi avec,

et quand je partage ces "connaissances" avec d'autres

je les "agrandis" aussi., les invitant à partager

ce qu'ils connaissent et que je ne connais pas,

un cercle vertueux, en quelque sorte.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ne rien attendre.

On ne peut pas être conscient des choses tant qu’on ne les a pas interrogés soi-même. L’évolution, la métamorphose, la transformation ne peut advenir qu’après une interrogation personnelle et intime.

La cause et l’effet

On analyse le succès comme on regarde la construction rationnelle d’un mur. Comme si chaque brique avait été posé avec une précision calculée pour dévoiler la beauté du mur achevé. Ou bien dans le cas

Le temps qui passe

Densifier l’éphémère ne signifie pas le remplir d’agitation jusqu’à ne plus pouvoir respirer, mais plutôt intensifier l’attention qu’on lui porte sans vouloir en prendre quelque chose, sans redouter s

Comments


bottom of page