top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Tu ou vous m'emmerdez?

Dernière mise à jour : 25 mars 2021

L’un souhaite un tutoiement,

l’autre ne préfère pas cette proximité qui le dérange.

L’autre respecte ce souhait de distance et donc le vouvoie.

Un autre qui ne comprend pas

continue son tutoiement, en insistant.

Malgré leur bonne disposition respective,

une distance s’installe et amplifie

leur mutuelle incompréhension.

Le premier en vouvoyant celui qui souhaitait l’être

respecte la distance voulue.

Finalement un dialogue entre « vous » s’installe.

Tous ces vous, autant d’arches

qui vont créer un pont entre les deux.

Le familier des vous a été le premier

à oser l’emprunter avec un tu.

L’ami des tu surpris, l’a entendu en souriant

son regard frise.

Celui de l’autre aussi.

Les deux, alors éclatent de rire.

Sans un mot.

Content d'avoir élaboré un pont au bâtit solide.


16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ne rien attendre.

On ne peut pas être conscient des choses tant qu’on ne les a pas interrogés soi-même. L’évolution, la métamorphose, la transformation ne peut advenir qu’après une interrogation personnelle et intime.

La cause et l’effet

On analyse le succès comme on regarde la construction rationnelle d’un mur. Comme si chaque brique avait été posé avec une précision calculée pour dévoiler la beauté du mur achevé. Ou bien dans le cas

Le temps qui passe

Densifier l’éphémère ne signifie pas le remplir d’agitation jusqu’à ne plus pouvoir respirer, mais plutôt intensifier l’attention qu’on lui porte sans vouloir en prendre quelque chose, sans redouter s

Commentaires


bottom of page