• Arthur Baudon Vernet

Une question de "flow".

Mon « flow » est ma base d’action pour écrire,

c’est-à-dire ma capacité à laisser aller

ma main et mon esprit se promener ensemble.

Moi, n’étant plus là,

ils sont libres de se balader, de cheminer ou de se perdre.

Ils sont si bien ensemble.

Bien sûr, je les aide.

Parfois, je les remets droits quand ils sont trop brouillons,

ou les ébouriffe quand la coupe est trop convenu.

Je veille sur eux de loin en loin

depuis que j’ai pris conscience

de leur facilité d'expression

quand je n’étais pas là.

Ils vont trouver des trucs,

je ne sais vraiment pas où ils vont chercher tout ça !

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L’écriture rend intense les 24 heures que nous avons tous, riches, pauvres, malades, en bonne santé, vieux, jeunes, hommes, femmes, nous disposons tous de 24 h par jour. L’écriture permet de vivre pl

On anticipe toujours en excès positif ou négatif un avenir qui n’adviendra finalement jamais comme on l’avait imaginé, si c’est le cas, c’est probablement qu’on on déjà mort.

Tant que tu ne le sauras pas toi-même, ce sont les autres qui le diront à ta place.