• Arthur Baudon Vernet

Pensée du lundi.

Dernière mise à jour : 7 mars

L’adulte qui regarde encore le monde

avec ses yeux d’enfant souffre, mais

son regard nourrit d'espoirs

le monde qui va advenir.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L’écriture rend intense les 24 heures que nous avons tous, riches, pauvres, malades, en bonne santé, vieux, jeunes, hommes, femmes, nous disposons tous de 24 h par jour. L’écriture permet de vivre pl

On anticipe toujours en excès positif ou négatif un avenir qui n’adviendra finalement jamais comme on l’avait imaginé, si c’est le cas, c’est probablement qu’on on déjà mort.

Tant que tu ne le sauras pas toi-même, ce sont les autres qui le diront à ta place.