• Arthur Baudon Vernet

Clin d'oeil avec Jung.

Je suis au monde

avec mes sensations et mes pensées.

C’est mon moi.

Je restitue ces sensations

et ces pensées au plus juste,

à l’os,

avec mon soi lorsqu’il laisse advenir

l’intuition et les sentiments

en puisant dans la source des mots

pour les agencer à sa façon

et en créant des images

déclenchant la prise de vue quand il a été pris.

Rendant alors cette restitution

accessible au moi et aux autres.

Mon soi alimente mon moi qui alimente mon soi.

Une unicité éphémère

qui permet de toucher l’éternité

et d'effleurer l'humanité toute entière.







4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comment croire qu’un nouveau né porte en lui un quelconque péché, à peine son premier souffle exprimé? Ce que l’on sait, c’est qu’a peine nait, il mourra un jour. La vie contient la mort. La graine tr

La réalité existe . Sans moi, elle demeurera. Cependant mon regard porté sur elle varie en fonction de mon état intérieur. Joyeux, je vais voir le monde coloré. Triste, je le vois gris. Stressé, je le

Un décalage entre ses yeux souriants où l’on voit ses larmes prêtent à jaillir d’émotions et sa voix qui semble hésiter avant de produire le son du mot qu’il a finalement trouvé, pour tenir des propos