• Arthur Baudon Vernet

L’ordonnance

Inspirer comme pour capturer

l’ambiance de ce qui nous entoure.

Je prends ce qui se présente à moi,

sans filtre, je prends tout.

J’inspire.

Je suis en disponibilité, ouvert,

mais c’est loin de n’être que passif.

L’étonnement implique

aussi une mobilisation des sens

pour être sur de capter ce qui se présente.

Evidement ce n’est pas totalement

conscient sinon, ce n’est plus de l’étonnement !

Ce mélange de disponibilité, d’attention

et d’insouciance créent l’étonnement.

L’étonnement a un effet sur l’étonné.

C’est un une confrontation,

une irruption de l’extérieur dans son intérieur.

Forcement ça agit.

Immédiatement, ou à plus long terme

ça dépend de la dose de l’étonnement

et de la réceptivité de l’étonné.

L’étonnement est à prescrire quotidiennement,

plusieurs fois si possible pour percevoir

le mouvement de la vie autour et en soi.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L’écriture rend intense les 24 heures que nous avons tous, riches, pauvres, malades, en bonne santé, vieux, jeunes, hommes, femmes, nous disposons tous de 24 h par jour. L’écriture permet de vivre pl

On anticipe toujours en excès positif ou négatif un avenir qui n’adviendra finalement jamais comme on l’avait imaginé, si c’est le cas, c’est probablement qu’on on déjà mort.

Tant que tu ne le sauras pas toi-même, ce sont les autres qui le diront à ta place.