top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

La douche est salée.

Dernière mise à jour : 30 janv. 2023

Il y a une urgence et un impératif à vivre,

qui entrainent parfois une confusion

entre exister et vivre.

Pour exister nous devons satisfaire nos besoins quotidiens

de boissons, nourritures, sommeil,

de protection contre les intempéries

en portant des vêtements adaptés

et habitant un lieu de vie,

de partager nos émotions et nos réflexions

avec au moins un ami.

Mais pour vivre, il faut éprouver la joie de vivre.

Elle n’est pas continue comme le bonheur peut l’être.

Le bonheur , c’est peut-être l’absence de souffrance physique et psychique,

c’est d’apprécier un ciel bleu comme un ciel gris,

c’est de se rendre compte de la couleur bleu de l’eau

quand elle rafraichit ma gorge ,

sa tiédeur enveloppante quand elle lave et réconforte

mon corps sous la douche.

C’est d’aimer et d’être aimer.

Mais la joie, on la reconnait

sans faille aucune quand elle jaillit.

Souvent, à partir d’un rien auquel on aura fait attention.

En parvenant à faire advenir ce qui n’aurait

jamais exister sans nous et comprenant, à posteriori,

qu'il n’y avait que nous pour le mettre au monde,

quand on a trouvé le moyen de restituer aux autres

ce que l’on reçoit du monde.

Alors, en créant, on sait pourquoi on est là.

La joie surgit, elle est chaude comme l’eau de la douche,

elle coule salée le long de mes joues.

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'un, puis l'autre.

La valeur de l’héritage est un leurre social. La transmission importe plus, il ne s’agit pas de transmettre des terres, des pierres, des entreprises, de l’argent, ni même des valeurs morales, mais de

La Pentecôte.

Ils se mirent à parler toutes les langues… À s’exprimer suivant le don de l’esprit… Chacun parle sa langue et l’autre le comprend immédiatement, voire intrinsèquement, une communication totale. Cette

Le déménagement

Un déménagement précède un emménagement. C’est comme le décollage et l’atterrissage, la gare de départ et celle d’arrivée. Entre les deux, un mouvement spatio-temporel qui nous égare. Nos émotions, no

Opmerkingen


bottom of page