• Arthur Baudon Vernet

Le flip du shot !

Il flippe de déclencher.

Il voit en grand le mécanisme

se mettre en place.

Les lamelles du diaphragme

qui s’ouvrent ou se ferment

en fonction de son choix,

la durée d’exposition,

fonction de la vitesse d’obturation

qu’il a choisi.

Et si ce n’était pas la bonne ?

Si le cadrage n’était pas le bon ?

La mise au point trop loin

ou trop courte rendant le flou incompréhensible ?

Ne s’est-il pas trompé de valeur d’Iso ?

Depuis trop longtemps, maintenant, il ne pratique plus.

Il a préféré utiliser les photos des autres

et les retravaille de toutes les façons possibles.

Derrière les photos des autres,

Il a trouvé un abri invincible.

Il a appelé ça « recherche »

et ça marche bien pour lui.

C’est Thomas Ruff.

Le Jeff Koons de la photo.

les nouveaux rois du monde de l'ART.



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

On ne se protège pas en se mettant à l’ombre de son ombre. Il faudrait pouvoir se regarder bien droit devant la glace scrutant la plus petite ride, comme la grosse, prenant en compte la taille et le v

Celui qui compose grave des mots dans le marbre du temps : les notes de musiques. Comme autant de cailloux blancs pour montrer le chemin autrement invisible. L’un a vu se dérouler dans son imaginaire

Le futur n’est jamais là, toujours en retard. Le présent est là tout le temps, maintenant. Son avenir est dans le passé, mais où est celui du passé ? Dans l’histoire ? Dans l’Histoire ? Cette conventi