• Arthur Baudon Vernet

Le hamster et la roue.

Après le moins, comme après un régime ou un sevrage,

une envie du « comme avant ».

Retrouver ses habitudes qui faisaient tellement «plaisir».

Puis non, l’envie est là, mais le besoin, non.

Comme si le trop ou le plus n’étaient plus indispensable,

seulement remis à leur place.

Le bruit, l’agitation voire l’excitation, c’est ça la vie ?

Avoir plus que son voisin, c’est ça le bonheur ?

Celui à ma droite court, celui à ma gauche aussi.

Il faut bien que je courre aussi

sinon je vais rester au bord de la route.

Et pourquoi pas, finalement ?


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L’écriture rend intense les 24 heures que nous avons tous, riches, pauvres, malades, en bonne santé, vieux, jeunes, hommes, femmes, nous disposons tous de 24 h par jour. L’écriture permet de vivre pl

On anticipe toujours en excès positif ou négatif un avenir qui n’adviendra finalement jamais comme on l’avait imaginé, si c’est le cas, c’est probablement qu’on on déjà mort.

Tant que tu ne le sauras pas toi-même, ce sont les autres qui le diront à ta place.