• Arthur Baudon Vernet

Le merveilleux de la conscience.

Dernière mise à jour : 9 août

L’état de conscience

permet de tourner autour

de ce à quoi nous sommes conscient.

C’est-à-dire d’en apprécier

le parfum ou l’odeur,

le toucher rugueux ou soyeux

de sa matière,

de permettre à son œil

d'observer toutes les couleurs

et les replis de sa robe.

Tourner autour de cet objet

devenu conscient comme autour d’une sculpture .

Quelque soit la nature de l'objet

dont nous sommes conscient.

Il peut s'agir d'un sentiment

qui d'un coup se révèle ,

d'une sensation, d'un idée,

ou d'une action

dont nous mesurons instantanément

l'ampleur ou la petitesse.

Une évidence en devenir qui le devient.

Sans rien rajouter,

voir dans sa totalité

ce que l’on ne voyait que de côté, ou flou.

La mise en perspective induite par la conscience,

une attention qui fait surgir un « non révélé »

va modifier non seulement

notre perception du réel ,

et notre rapport à ce dernier,

mais aussi l’ensemble

de nos processus inconscient.

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comment croire qu’un nouveau né porte en lui un quelconque péché, à peine son premier souffle exprimé? Ce que l’on sait, c’est qu’a peine nait, il mourra un jour. La vie contient la mort. La graine tr

La réalité existe . Sans moi, elle demeurera. Cependant mon regard porté sur elle varie en fonction de mon état intérieur. Joyeux, je vais voir le monde coloré. Triste, je le vois gris. Stressé, je le

Un décalage entre ses yeux souriants où l’on voit ses larmes prêtent à jaillir d’émotions et sa voix qui semble hésiter avant de produire le son du mot qu’il a finalement trouvé, pour tenir des propos