top of page
  • Arthur Baudon Vernet

Le patron est le patron.

Quand il parle aux autres, il ne pense pas à lui, mais il pense aux autres.

Non pas aux autres, mais à ce que les autres pensent de lui.

Quand il a gelé il va dire :

- Que ça ne se reproduise pas !

Le gel est l’occasion de remémorer à l’autre que quoi qu’il arrive, c’est lui le patron et personne d’autre.

Il aurait pensé à l’autre, il lui aurait dit « Vous n’y êtes pour rien » pour témoigner de son empathie.

Il aurait pensé à lui-même, il aurait pensé, « ce n’est pas si grave, je peux affronter une année blanche »,

et il n’aurait rien dit pour ne pas montrer de faiblesse vis-à-vis de l’autre.

Quand il dit « que ça ne se reproduise pas »

Il pense à ce que l’autre pense de lui, et le met dans une position ou quoiqu’il advienne,

quoique l’autre fasse, il devra lui rendre des comptes à lui, le patron.

Même après Dieu.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Il y a une urgence et un impératif à vivre, qui entrainent parfois une confusion entre exister et vivre. Pour exister nous devons satisfaire nos besoins quotidiens de boissons, nourritures, sommeil,

Au début, la certitude peu intéressée à l'idée d' écouter le doute préféra se livrer à lui. Très sure d’elle, elle se raconta au doute, lui toujours intéressé par un autre point de vue, posa moultes

Un modèle, la certitude est un modèle clos. Elle empêche de voir au-delà et à coté, comme dans un train sur des rails, même si le paysage parait parfois joli, la destination est garantie à la minute p

bottom of page