top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Les petites voix.

La petite voix, celle qui vous dit

« allez, ressers-toi une deuxième fois »

ou encore « vas-y prends, c’est donné »,

même quand ça ne l’est pas.

C’est celle du striatum,

logé au milieu de notre cerveau

à l’écoute de tous les ragots,

toujours à comparer et à en vouloir plus.

C’est notre distributeur automatique de dopamine.

Trop puissant, on ne peut pas lutter contre les désirs

qu’il nous propose d’assouvir,

on peut seulement ne pas faire tout

ce qu’il nous dit de faire

en écoutant l’autre voix.

Celle qui nous dit « stop, ça suffit »,

« non, tu ne peux pas faire ça »,

« Arrête de vouloir être le chef pour être le chef »,

mais non tu n’as pas « besoin » de partir en vacances

à l’autre bout du monde.

C’est la voix claire du cortex préfrontal,

elle ne peut pas empêcher le striatum de parler,

mais elle nous invite à ne pas l’écouter tout le temps.

Le paradoxe, c’est qu’il faut quand même écouter

le striatum quand il nous alerte des dangers

et qu’il nous donne ce coup de pouce

tous le jours pour nous donner envie de faire.

Bref, «Un homme , ça s’empêche .. » comme disait Camus

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le sang de la mer

Le bateau file sur une mer houleuse, le vent ne pousse pas assez fort pour que la coque efface les vagues, l’allure est irrégulière. Le bateau décolle puis s’engouffre, on est loin de l’allure réguliè

Croquer la pomme

Je n’ai besoin de personne pour vivre, mais j’existe par le regard de l’autre. Quand ce regard est éclairé par le soleil de l’amour, je me sens immédiatement plus joyeux, comme si l’amour m’envoyait d

Le rythme de l’eau

L’espace et le temps se dilatent d’abord pour s’évaporer ensuite. Pff, pff, le son d’un ballon qui se vide en volant dans toutes les directions avant de tomber par terre , inerte, sans air. La navigat

Σχόλια


bottom of page