top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Il est curieux de vieillir.

Dernière mise à jour : 26 avr. 2023

D’un côté, le renouvèlement cellulaire s’épuise,

et finit par faire des erreurs après tant de répétitions.

De l’autre, l’expérience quotidienne accumulée

sur des dizaines d’années procure

une richesse invisible.

On se rend compte que plus

le désir d’expériences est intéressé,

plus la réalité traversée est petitesse.

Dans le temps, elle s’atrophie encore

pour aboutir à une course éperdue devenue hypnotique

ou à un ennui précipitamment transformé en désespoir.

Plus le désir est désintéressé,

plus l’expérience est nourrissante et nous grandit.

Comme si le cœur de la vie qui vit

se précipitait toujours pour enlacer un paradoxe.

Vivre vivant, serait de marcher en équilibriste

sur une ligne de crête entre deux précipices,

l’intérêt et le désintéressement,

le contrôle et l’abandon,

exister et vivre,

aimer et aimer, encore.


15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Pas à pas

L’improvisation diminue au fur et à mesure qu’augmente notre apprentissage du monde et de nous-même. Mieux vaut savoir ce que l’on fait, un chirurgien qui travaille au centimètre près s’est trompé de

Platon enchainé à un smartphone.

La société nous vante la nécessité d’acheter des produits et des services pour rendre notre vie meilleure, pourtant plus on les consomme plus on alimente une machine à frustration qui nous précipite d

Un vent de liberté.

Donner, donner, tout donner sans compter, sans se soucier d’un éventuel retour, sans envisager, sans espérer un gain. Crier sa joie jusqu’à taire cette petite voix qui peut surgir à tout moment comme

bottom of page