top of page
  • Photo du rédacteurArthur Baudon Vernet

Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Dernière mise à jour : 19 févr. 2023

Chaque pas nous fait prendre un risque fou,

nous lançons en l’air l’un de nos pieds,

totalement confiant envers celui resté au sol.

Pourtant à cet instant nous ne tenons

debout que sur un seul pied !

Cette acceptation de la défaillance possible,

socle de la confiance,

nous fait pourtant avancer sans

que nous en ayons la moindre conscience.

La marche, un automatisme

piloté par les noyaux gris centraux de notre cerveau.

Combien de centaines d'autres par seconde dont

nous n’avons aucune conscience ?

Qui pilote ?

Et que faisons-nous de cette totale disponibilité

de notre conscience rendue possible

par les automatismes inconscients ?

Créons nous d'autres automatismes

cette fois ci conscients ?

Savons nous prendre le risque de prêter attention à 'inattendu ?

Pratiquer la marche de l'attention en quelque sorte.


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ne rien attendre.

On ne peut pas être conscient des choses tant qu’on ne les a pas interrogés soi-même. L’évolution, la métamorphose, la transformation ne peut advenir qu’après une interrogation personnelle et intime.

La cause et l’effet

On analyse le succès comme on regarde la construction rationnelle d’un mur. Comme si chaque brique avait été posé avec une précision calculée pour dévoiler la beauté du mur achevé. Ou bien dans le cas

Le temps qui passe

Densifier l’éphémère ne signifie pas le remplir d’agitation jusqu’à ne plus pouvoir respirer, mais plutôt intensifier l’attention qu’on lui porte sans vouloir en prendre quelque chose, sans redouter s

Comentários


bottom of page